La complantation des parcelles de vigne

Chaque année, parmi les taches à réaliser dans notre vignoble, la complantation est une de celles auxquelles nous sommes spécialement attentifs. En effet, cette opération viticole revêt une grande importance dans la stratégie de renouvellement et surtout la pérennisation de nos parcelles de vignes de Petit Chablis, Chablis et Chablis 1er Cru.


Greffe de l'année, en racines nues

Qu’est-ce que la complantation ?


La complantation (aussi appelée racottage, complantage ou repiquage) est une technique de renouvellement du vignoble qui consiste à remplacer les ceps de vigne morts, malades ou trop faibles, par des jeunes plants. C’est une intervention ponctuelle qui peut être entreprise avant l’hiver ou après la taille et que nous réalisons seulement sur les pieds pour lesquels elle s’avère nécessaire.

Il arrive fréquemment que, malgré nos soins, certains ceps meurent de manière précoce. Cette mortalité peut avoir plusieurs causes : accidents mécaniques comme le travail du sol, maladie, gel…

L’esca, par exemple, qui est une maladie du bois, peut atteindre un cep de vigne pendant 12 à 36 mois sans pour autant tuer le cep. L’esca foudroyant, en revanche, fait mourir le ceps de vigne en 3 à 4 mois seulement. Le BDA (Black Dead Arm) et l’Eutypiose sont également responsables de la mortalité des ceps.

Depuis environ 3 ans, la sécheresse arrive de plus en plus tôt dans la saison pour s’installer durablement, jusqu’aux vendanges voire plus tard. Le stress hydrique qui en résulte se matérialise par des bois de vigne qui restent verts, donc tendres. On dit qu’ils « n’aoûtent » pas, c’est-à-dire qu’ils ne deviennent pas marron et qu’ils ne s’endurcissent pas pour se protéger de l’hiver et des agressions extérieures (comme les insectes, de type cicadelle, ou la grêle).

Ainsi, nous sommes régulièrement tenus de complanter nos parcelles afin de maintenir une densité suffisante.




Pourquoi faut-il remplacer les ceps morts ?


Il pourrait être tentant de ne pas remplacer les ceps morts. En effet, l’âge des ceps joue un rôle majeur dans la qualité du vin produit et introduire de jeunes plants dans une parcelle âgée peut sembler étonnant.

Néanmoins, nous devons absolument tenir compte des Cahiers des charges d’Appellation qui imposent une densité minimum de 5500 pieds à l’hectare pour les 3 AOP Chablis que nous couvrons. Un trop gros pourcentage de pieds manquants, soit au-delà des 20 % maximum autorisés dans les cahiers des charges des AOP du vignoble chablisien, peut conduire à une déclaration de récolte à la parcelle.

Il est, en effet, préférable de maintenir 100 % de son potentiel de production en bon état afin que le rendement soit obtenu avec beaucoup de pieds qui produisent normalement, plutôt qu’avec peu de pieds qui donnent beaucoup.


Le complantage, une opération délicate à mener à bien


Si, en théorie, il s’agit toujours de planter un cep de vigne, le complantage est une opération plus délicate à réussir que la plantation complète d’une nouvelle parcelle. La raison en est simple : les jeunes pieds de vigne vont devoir subir une concurrence sévère de la part des pieds déjà en place. D’une part, parce que ces derniers ont un système racinaire déjà bien développé et s’approprient les ressources dont les jeunes plants ont besoin pour s’épanouir. D’autre part, parce que leur feuillage bien développé fait de l’ombre aux jeunes plants qui disposent ainsi de moins de soleil pour réaliser leur photosynthèse.

Le travail du sol pour préparer l’implantation est alors primordial. La terre du trou dans lequel le nouveau plant va être installé doit être suffisamment meuble pour faciliter son enracinement.




Après le complantage, ces jeunes ceps demandent une attention toute particulière et un entretien régulier : arrosage si nécessaire, désherbage à l’intérieur et autour des protections, fixation du tuteur en cas de travail du sol mécanique …

Preuve d’une concurrence très forte avec des vieux pieds déjà implantés, il faudra attendre minimum 5 à 7 ans pour retrouver un pied de vigne pouvant produire des raisins et accepter une taille longue de type Guyot.

à la découverte des vins
du Domaine Soupé

Filet_vert.png